BONOBO : L’album douillet de ce début d’année

A l’heure où la France coule duarticlemarie nez, Bonobo nous renvoi sous la couette avec son nouvel album Migrations .

Au moment d’éplucher les nombreuses sorties musicales de ce début d’année, il m’a paru essentiel de parler de Bonobo. Le vétéran anglais Simon Green qui nous inonde de mélodie trip-hop depuis plus de 15 ans a sorti, chez Ninja Tune, un tout nouvel opus intitulé Migrations. 4 ans après son dernier album studio The North Borders (une éternité), le récent New-Yorkais revient à nous, avec sa musique que l’on aime tant.  Produit principalement en solo comme la majeure partie de ses albums, « Migrations » revient aux origines downtempo de Bonobo qui l’avait rendu célèbre (on se souvient de l’inusable Day To Come).

Cet album est donc consacré à cette musique à la fois mystique, totalement planante et carrément jouissive. On touche même à la mélancolie avec le titre éponyme Migrations ou Break Appart un des deux singles sortis en 2016. Avec des productions plus longues que dans ses dernières sorties, Bonobo sait faire évoluer l’ambiance au sein même d’un morceau. Mais Bonobo c’est aussi une certaine idée du voyage qui nous est transmise à travers les deux titres centraux Bambro Koyo Ganda et Kerala, titre sorti en 2016 et qui nous avait fait saliver. On se souvient aussi des featurings remarqués de Bajka (« Black Sands) et d’Adreya Triana (Day To Come), cette fois-ci Simon Green collabore avec Rhye, Nicole Miglis, Innov Gwana ou encore Nick Murphy (Chet Faker, pour les intimes) dans No Reason. Mention spéciale à la très émouvante Second Sun qui fait beaucoup penser au titre black sand et qui nous rappelle que derrière la machine qui produit cette musique, il y a toujours un homme.  L’ensemble est sans déchet, d’une justesse jamais entachée qui vous enveloppe simplement dans une couverture sonore bien moelleuse. En mélangeant des inspirations minimalistes allant de la house au trip-hop en passant par les musiques du monde, Bonobo nous livre à nouveau ce qu’il sait faire de mieux : une pause musicale bienvenue pour redécouvrir un peu le monde qui nous entoure

Pour finir en douceur, une musique géniale avec un clip génial !

Guillaume Carlin

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *