Edward aux mains d’argent, une image révélatrice de notre société

Notre cher Tim Burton nous donne une vision bien critique et pourtant objective de notre société dans son film « Edward aux mains d’argent », datant de 1991. Cette œuvre cinématographique qui n’a d’ailleurs pas pris une ride nous sert, si l’on y regarde de plus près, un témoignage acéré à son sujet.

Edward aux mains d’argent, c’est l’histoire d’un garçon qui n’est pas ordinaire et qui est l’origine d’un inventeur. Conçu pour ressentir les émotions, Edward ne sera pas terminé dû à la mort soudaine de l’inventeur le laissant pourvu de ciseaux à la place des mains. Edward vit seul en haut d’une colline dans un château obscur jusqu‘au jour où Peg, une vendeuse de maquillage pénètre dans ce château et décide de le recueillir et de lui offrir l’hospitalité de son foyer.

Reclu dans son château, Edward ne connait rien du monde extérieur, c’est petit à petit qu’il va le découvrir notamment lors de son arrivée chez Peg, qui réside dans un petit village américain très stéréotypé. Toutes les maisons sont les mêmes, tous les jardins ou encore les voitures sont identiques. C’est justement à ce moment précis que le film de Tim Burton va prendre tout son sens. La critique de la société va sauter aux yeux du spectateur.

Burton dans son film s’intéresse au regard d’autrui sur le personnage d’Edward. Il suscite d’abord des interrogations ainsi que de nombreux jugements… Par la suite les habitants vont essayer de s’intéresser plus à lui afin de tirer profit de ses capacités. Une seule erreur commise par Edward lui vaudra la haine des habitants qui pourtant semblaient l’apprécier.

Burton nous touche car ce dernier sait comment présenter les choses, Edward est un garçon simple, gentil, qui ne connait pas la différence entre le bien et le mal. C’est un garçon innocent. Le spectateur va alors ressentir de la pitié envers Edward. Mais regardons bien objectivement les choses, comment réagirions-nous si demain au sein de l’université par exemple, un individu tel qu’Edward faisait son apparition. Aussi gentil et doux serait-il, nous le soumettrions à des jugements avant même d’avoir appris à le connaitre. Ainsi est fait le schéma de notre société.

Cette œuvre cinématographique va faire réfléchir le spectateur, notamment car la fin n’est pas réellement une fin heureuse. Edward fut rejeté uniquement à cause de sa différence physique. Tim Burton va utiliser l’exagération et les stéréotypes au sein de son oeuvre. Mais est-ce finalement vraiment exagéré ?

Je vous invite dès à présent, lorsque vous marcherez dans la rue ou bien dans les couloirs de l’université, ou que vous regarderez vos réseaux sociaux à vous demander si vous êtes si différent des personnes qui vous entourent, autant sur le point physique que comportemental.

Je pense que nous sommes tous façonnés par une société malsaine et Tim Burton est un des seuls à mon sens à réussir à nous faire prendre conscience de cela en émettant un questionnement sur nous même. Qui suis je réellement ? A ce jour selon moi,  aucun autre cinéaste n’arrive à traduire une morale sur notre propre environnement sociale aussi bien que Tim Burton.

Flora Nemeth

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.