Entretien avec Jan Hendez de Unpleased Rec

Jan Hendz

Jan Hendez est un nouveau venu au sein de la scène électronique montpelliéraine. Pourtant en l’espace d’une sortie sur son label Unpleased Record il dévoile l’étendue de son talent. Playlisté par Maceo Plex aka Maetrik et soutenu par les meilleurs djs deep house du moment Jan Hendez est un artiste à surveiller de très près. Rencontre avec Jan Hendez et Jessyka manageuse du label Unpleased Record.

Tu as commencé la musique électronique en 2005, comment as-tu débuté dans cet univers ?

Jan Hendez : Mon aventure musicale a  commencé vers l’âge de 7-8 ans avec l’apprentissage de la batterie et de la guitare. Mais après quelques années de pratique, j’ai très vite délaissé ces instruments pour m’acheter mes premières platines. J’ai ainsi  appris à mixer et à acheter des disques. Ce n’est que plus tard vers 2006 que je me suis intéressé au domaine de production. A la base, j’écoutais pas mal de rock. Le milieu de l’électronique ne m’était pas familier. C’est ma sœur, désormais salariée du label Unpleased Rec, qui m’a initié à ce monde.

Jessika: En effet, même si désormais c’est lui qui me fait découvrir des choses. (Rires)

Quels sont tes influences ?

 Jan Hendez : Ce n’est pas facile de répondre à une telle question. J’ai énormément d’artistes ou de groupes références que cela soit dans le milieu du rock ou de l’électronique. Lorsque j’ai découvert la musique électronique ce fut par l’intermédiaire du courant Dark minimal. C’était l’époque du Barlive et forcement j’ai été influencé par cela. Cependant, depuis 1 ou 2 ans j’ai opéré un virage radical vers la House et la Deep House. La Deep House est un mouvement beaucoup plus festif et joyeux que ce courant techno-minimal. Je prends beaucoup plus de plaisir avec cette musique.

Vous avez créé récemment en collaboration avec d’autres Dj/producteur de la région le label Unpleased. Un label qui en est a sa deuxième sortie et dont les morceaux sont déjà playlistés et joués par des artistes majeurs comme Loco Dice ou Maceo Plex. Comment a commencé l’aventure Unpleased Rec ?

Jan Hendez : A la base nous sommes une association loi 1901. Nous l’avons créée en 2008 avec deux amis : Eda et Yamen qui font partie intégrante du label. Notre objectif était de créer une structure gratuite où nous pouvions diffuser nos productions. Très vite, nous avons eu de très bon retour.

Jessika : La création de l’asso nous a servi pour créer notre réseau de relation et faire parler de nous. Avoir des contacts et les soigner dans ce milieu c’est essentiel !

Jan Hendez : Cependant, par la suite nous avons délaissé l’association. Mais cette année nous nous sommes réengagés pleinement dans ce projet. Nous souhaitions le développer, aller plus en profondeur. Désormais, nous sortons nos morceaux en digital sur l’ensemble des principales plateformes de musique électronique et Jessika s’occupe de toute la gestion du label. Pour l’instant nous avons sorti deux Ep. Le premier de Jan hendez & Superlate intitulé “Seriuosly”. Et le deuxième avec Eda intitulé You’re kidding accompagné d’un remix de Andy Slaker. Les deux Ep ont eu des feedbacks plus que positifs de la part de pointures tels que Richie Hawtin, Davide Squillace, Dubfire, Loco Dice, Luca Bachetti, Guti et Maceo Plex.

Désormais c’est toi Jessyka qui gère le label. Quel est ton rôle ?

Jessyka : Mes études dans le milieu de la communication et de la culture m’ont apprise à gérer des entités culturelles. J’ai proposé a Jan, Eda et Yamen de les aider dans la création de ce projet. Désormais je suis la seule salariée du label. Je m’occupe de gérer les sorties, la visibilité de Unpleased sur le net et puis j’aide à l’organisation de soirées…

En parlant de soirées, la première à l’Antirouille a été une belle réussite…

C’est vrai que la première soirée que nous avons organisée à l’Antirouille a été un grande réussite. Nous avons même du refuser des gens. L’organisation de soirées pour nous est essentielle. Elle est la principale source de financement de notre Label. Sans cette source de revenus il nous est plus difficile de trouver des remixeurs et de faire faire de bon masterings. (ps:Interview réalisé avant leur dernière soirée qui fut de nouveau un succès)

Que pensez-vous de la scène house de Montpellier ?

Nous sommes esseulés à Montpellier sur le credo house. Peu de gens sont prêts à prendre des risques et à nous aider et cela est vraiment dommage. Et ce n’est pas en faisant venir Popof, Umek … que cela va changer. Pour faire une bonne soirée house, je suis obligé de partir vers Barcelone ou du côté de Marseille. Marseille contrairement à Montpellier saura toujours beaucoup plus bouger de ce coté là. Ce que fait par exemple le Spartacus, avec leurs booking, est extra !

L’artiste ou le label qui te marque le plus à l’heure actuelle ?

Je suis un grand fan de Maceo Plex et du label Crosstown Rebel  de Damian Lazarus. La musique de crosstown Rebel mélange tout ce que j’aime : électronique, new wave, rock, pop … Chaque sortie est un régal. En ce qui concerne Maceo Plex, je l’ai vu de nombreuses fois et je n’ai jamais été déçu.

Unpleased un label d’avenir :

alt

UNPLSD001 Jan Hendez – Seriously EP –

UNPLSD002  EDA ‘You’re Kidding me’ (w/ Andy Slaker rmx)

Page Facebook

Site Internet

La Playlist de Jan Hendez

1- Phreek Plus One – Passion feat Mr White (DJ T Remix)
2-
Maceo Plex – Under The Sheetz (Original mix)
3-
Shonky – Oasis (Original mix)
4-
Art department – All mine (Original mix)
5-
Deniz Kurtel feat. Mykle Anthony – Best Of (Original mix)
6-
Fink – Make it Good (Dj Tennis & Tale of Us Remix)
7- Peter Horrevorts – Siren (Original mix)

8- Jan Hendez & Superlate – Wicked (Original mix)

9-
Radio Slave – K Maze (youANDme Secret Vocal Remix)
10-
Tiger Stripes – Together (Marcin Czubala Remix)

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *