“Et tout le monde s’en fout”, une chaîne YouTube qui élève la conscience avec humour

Web-série existant depuis janvier 2017, “Et tout le monde s’en fout” a pour but de mettre en lumière les problèmes et questionnements de notre monde et de l’être humain pour élever les consciences et faire en sorte de lever les idées reçues, ainsi que de faire évoluer les mentalités et pratiques de chacun.

Bannière de la chaîne YouTube “Et tout le monde s’en fout”

Quel est le principe ?

La web-série a été créée et écrite par Fabrice de Boni et Alex Luttuada, avec la collaboration de Marc de Boni pour l’écriture des scénarios. Elle est produite par Mia Productions et par Christophe Baudouin. 

L’objectif est de changer le monde positivement, avec ce qui nous est à portée de main. Parler de tout ce qui peut être vu comme tabou, d’idées reçues, de sujets sensibles, etc. Cette chaîne mérite le détour car elle peut être très intéressante et inspirante; pour preuve, avec deux saisons et 75 vidéos à son actif, elle accumule aujourd’hui plus de 500 000 abonnés. Depuis la vidéo parlant de l’échec, le soutien du Centre National du Cinéma et de l’image animée apparaît à chaque début d’un nouvel épisode.

Lors d’un entretien entre le magasine MadmoiZelle et les deux créateurs de la chaîne YouTube, les idées qui ont motivé ce projet sont clairement formulées : “En gros, il s’agit d’une web-série aux sujets différents à chaque fois mais dont chacun mériterait (selon nous) que l’on s’y arrête quelques instants histoire de changer le monde (par exemple)”. 

Le personnage principal de cette web-série s’appelle “L3X@”, et est interprété par Alex Luttuada, à l’origine réalisateur et comédien. Il s’agit d’un hacker “ultra-sensible et colérique” qui publie des vidéos sur des sujets divers et variés en nous donnant son opinion et des informations précises pour casser les préjugés et nous donner des solutions. 

En plus de ces épisodes, les auteurs font de temps en temps des vidéos FAQ (la cinquième a été publiée en novembre), un grand format où ils vont discuter entre eux et répondre aux questions de leurs abonnés. Se différenciant des podcasts de la web-série, ces FAQ permettent de rentrer en contact plus directement avec les trois auteurs, et ainsi de mieux comprendre leur mode de fonctionnement quant à la réalisation des vidéos et projets.

Pourquoi cela fonctionne-t-il ? 

Pour varier les contenus, les scénaristes ont choisi d’alterner entre un épisode se concentrant sur des problématiques et notions internationales faisant débat (comme le féminisme, les océans, les vêtements, par exemple), et sur des sujets de réflexion plus profonds (sur le “moi réel”, la personnalité, le caractère des humains comme les émotions ou encore le stress). Il s’agit donc de sujets un peu plus introspectifs liés aux comportements sociaux et à la psychologie.

Miniature de leur vidéo “l’échec”. lien: http://www.youtube.com/watch?v=c0IsvrSpcx4

Et tout le monde s’en fout aborde de nombreux sujets auxquels nous n’aurions pas forcément pensé mais sur lesquels il est tout aussi intéressant de se pencher. 

Les auteurs font des recherches poussées sur le sujet présenté : statistiques, données scientifiques, citations, extraits de livres… Le sujet est réellement creusé et approfondi, et le discours bien articulé. 

Nous apprenons de réels faits et notions prouvées, vérifiées. Les sources sont d’ailleurs listées dans la description de chaque vidéo. Au total, de la préparation d’une vidéo depuis l’idée du sujet, jusqu’à la programmation de la mise en ligne, il faut compter trois mois de travail pour une vidéo.

Avec ces vidéos, le personnage de hacker et tous ceux qui sont derrière le concept, énoncent des faits, ouvrent le débat, et permettent aux individus de se forger un esprit critique, et donc de réfléchir sur des sujets importants qui méritent une compréhension ludique et pédagogique. 

A travers les sketchs proposés, nous voyons quelles sont les valeurs de l’équipe derrière cette web-série et ce qu’ils cherchent à transmettre au plus grand nombre possible : respect, humour, écologie, acceptation, compréhension. Le but est de nous expliquer en détail une notion et de suggérer des solutions pour s’améliorer et changer le monde à sa manière. Dans certaines vidéos, un nouveau personnage apparaît: la petite sœur de L3X@ – et les deux font bien la paire. On peut la retrouver dans les épisodes “Je t’aime, “L’échec ou encore “Les Autres“. 

En plus de tout ce que nous avons déjà énoncé, nous voyons que l’humour est présent dans chaque vidéo. Il permet d’alléger les informations et thématiques sérieuses abordées. L’ironie est un bon vecteur de messages car elle nous permet de prendre de la distance avec les propos du personnage, et de faire comprendre aux spectateurs les différents rôles qu’il joue. L’humour semble être l’un des traits de caractère principaux des auteurs – et ils le font transparaître dans leurs scénarios. 

Avec l’univers bien défini de la chaîne, et ce personnage reclus dans un décor bien à lui (sa façon de livrer les informations, son intonation, le montage, les différents plans et le générique), la chaîne Et tout le monde s’en fout s’est créée une identité aux yeux du public et est devenue familière pour ses abonnés. Le format court et régulier permet aussi une fidélité de visionnage et également de mieux emmagasiner les informations. Avec des générations qui aiment que tout aille vite, des vidéos de moins de cinq minutes sont les bienvenues.

Au-delà de présenter et exposer des faits, les vidéos nous proposent des solutions, des pistes à creuser et à essayer pour rendre le monde meilleur et vivre mieux. 

Quel est son public ?

Les vidéos sont très ouvertes et peuvent profiter à tous. Néanmoins, certaines notions au cœur d’une vidéo peuvent être mieux reçues et comprises par les adolescents et adultes que par des enfants. En effet, l’humour et l’ironie utilisés doivent être bien assimilés, et un public trop jeune ne pourra pas être touché de la même manière qu’une personne de 16 ou 35 ans. 

Pour un étudiant, cette web-série peut être extrêmement intéressante. Accessible à tous, on peut la regarder où on veut et quand on veut. Sa durée permet de ne pas être noyé par les informations, et de s’accorder une petite pause ludique et humoristique dans les révisions par exemple. 

Un livre ?

En plus, de la web-série, les trois auteurs ont également écrit un livre : “Changer le monde, ça ne tient qu’à nous… paru le 11 octobre 2018, aux Éditions First.

Miniature de la vidéo “ETLMSF sort un livre”. Lien: https://www.youtube.com/watch?v=lec-HZWJDtg

Ce livre, qui regroupe beaucoup des thèmes et notions abordés dans la web-série permet d’offrir un nouveau format aux abonnés de la chaîne. De plus, c’est une bonne façon de promouvoir le travail des réalisateurs et de leur donner un moyen supplémentaire de partager leurs valeurs. Le livre est composé de jeux, d’exercices, d’images, de dessins explicatifs, et de sujets détaillés. Ce concept peut également être une bonne manière de sensibiliser les plus jeunes qui ne peuvent peut-être pas encore comprendre l’ironie dans les vidéos.

Un spectacle ?

Et oui, vous avez bien compris, Et tout le monde s’en fout est venu à la rencontre de son public, du 10 octobre au 28 novembre 2019 au théâtre de la comédie des Boulevard, à Paris. 

Affiche du spectacle – “Et tout le monde s’en fout, le spectacle”

En créant un premier spectacle sous la forme d’un séminaire, où le but est de reconstruire le monde, le personnage L3X@ de la web-série va partager et toucher un public nouveau et/ou fidèle d’une toute autre façon. L’humour, la philosophie et la folie sont les clés pour sensibiliser, et faire bouger les choses.

En bref, Et tout le monde s’en fout est un concept qui ne pourra que vous enrichir et vous donner envie d’être meilleur, tout en vous faisant rire. 

Leur chaîne Youtube : https://www.youtube.com/channel/UC-2EkisRV8h9KsHpslQ1gXA 

Leur Facebook : https://fr-fr.facebook.com/ettoutlemondesenfout/ 

– Youna B.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.