GEOMETRIKA : Freesson invite Expressillon

Maelstrom, du label Expressillon

Maelstrom, du label Expressillon

 

Samedi 5 décembre 2009. L’hiver est plus ou moins là -et encore plus quand on se trimballe en t-shirt- et, aussi gros que soit le son, il est plus ou moins déconseillé de se rendre en free party dans une forêt à cette période de l’année — et encore plus quand on se trimballe en t-shirt. Heureusement, le Collektif Freeson et l’Akwaba ont pensé à toi, ô teufeur frileux si triste une fois la fraîcheur installée. En effet, le gang le plus électroniqué du Sud-Est et la salle indisciplinaire de Châteauneuf-de-Gadagne ont eu la bonne idée d’inviter ce soir-là le génial label Expressillon, écurie regroupant pas mal d’artistes issus du turbo-mythique collectif Spiral Tribe (69db, Crystal Distortion, Bad Girlz…) mais aussi de jeunes gens prometteurs tels que Tambour Battant ou Maelstrom. Au menu, ce soir, à l’Akwaba : BRK (Freesson / Ruffle Crew), Funny Ox (Freesson / Expressillon), Maelstrom (Expressillon) et Bad Girlz (Expressillon / ex-Spiral Tribe).

21h50. J’introduis les lieux, et BRK est déjà sorti de scène. 

 

Ayant déjà vu cet hyperactif DJ de poche à l’œuvre, notamment dans les soirées estampillées Ruffle, je sais que je viens de rater une occasion de chauffer mes jambes en suivant le tempo d’un dj-set armé de lourdes basses. A peine le temps de prendre une bière (l’abus d’alcool est super-dangereux pour la santé, à consommer avec modération), d’admirer les motifs projetés sur le décor et de contempler les illustrations exposées à l’entrée de la salle, que Funny Ox investit les planches. A grands coups de kicks percutants et de basses vrombissantes, le bonhomme attire petit à petit les fêtards, venus en masse pour l’occasion. Les corps se désengourdissent, et les enceintes crachent un subtil mélange de break, de dubstep et de… charleston (oui, charleston) avec le morceau “Merry Go Round“. Après une petite heure de rythmes fracassants, Funny Ox balance un dernier attentat sonore avec un remix hard-technoïde d’un thème bien connu composé par le norvégien Edvard Grieg (1843-1907).

 

 

23 heures et des poussières, Bad Girlz déboule. Constitué de la DJ-ette Ixindamix, membre historique de Spiral Tribe, et de la MC Sim Simma, la voix de la “spirale”, le duo ralentit le tempo imposé par Funny Ox mais offre néanmoins un mix particulièrement efficace et dansant, plus proche des dancefloors electro actuels que des raves d’antan. Le son est taquin, funky ; les demoiselles -elles sont proches de la quarantaine, et alors ?- se permettent de sampler le “Beggin” de Frankie Valli & The Four Seasons sur “Raving Gloves“, pour un résultat beaucoup plus convaincant que le single réchauffé de Madcon. Puisque danser donne faim, je me rue sur le stand de crêpes pour reprendre des forces.

 

Plus tard dans la soirée, Maelstrom s’avance pour clôturer la soirée, et de quelle manière ! Entre fougue breakbeat et sensibilité club, le nantais retourne l’Akwaba avec un set d’une puissance sans faille. Pas étonnant que Laurent Garnier ait déjà pioché dans le répertoire de ce mec pour construire quelques uns de ses dj-sets. Très concentré, le protégé du label Expressillon ne se laisse même pas distraire par une pseudo-strip-teaseuse aguicheuse qui squatte la scène, demeurant cependant moins tentante qu’une seconde crêpe (non, non, pas de seconde bière, je conduis). Les basses font gigoter nos ouïes, les samples funky break ya neck, et les structures rappellent indéniablement un délicieux passé rave / drum n’ bass… Une Akwaba‘ffe, assurément ! L’heure du départ sonne, mais je revois ces murs incessamment sous peu avec la venue de Punish Yourself.

Merci à Cécile de l’Akwaba, à Clément pour la photo so fresh et à toutes les personnes hautes en couleur avec qui j’ai pu discuter ce soir-là ! Par ailleurs, si, comme moi en temps normal, tu n’as pas de moyen de locomotion pour parcourir les quelques kilomètres qui séparent Avignon de Châteauneuf-de-Gadagne, je t’invite à te rendre dans la partie co-voiturage du site de l’Akwaba ! Classe man, top of the pop !

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *