Instadrame – au cœur d’un monde presque parfait

Les réseaux sociaux représentent le XXIe siècle. Adorés mais aussi critiqués, ils créent un véritable paradoxe au sein de notre société. Instagram en est l’exemple parfait : aimé par les jeunes mais critiqué pas les spécialistes, ce dernier est marqueur de l’impact de ces nouvelles applications technologiques sur les individus.

Instagram et son affluence 

Selon une étude réalisée en 2018, Instagram est le 3ème réseau social en terme d’utilisateurs entre Facebook, Snapchat et Twitter. Utilisé par tout types de personnes, et de tout âge, il regroupe un milliard d’utilisateurs face à Facebook qui lui, en regroupe 3 milliards.

Pourquoi le réseau social crée-t-il un tel engouement et quel est en réalité son but principal ?
Instagram est un réseau social qui consiste à partager des photos de sa vie de son propre grès afin de récolter des j’aimes et des commentaires. La personne qui détient le record de like (terme utilisé sur la plateforme) est une photo d’un œuf posté par wolrd_record_egg: 53 million.
La communauté d’Instagram est principalement féminine. Son but peut changer en fonction de la vision de ses utilisateurs : certains vont voir en lui une idée de partage et de découverte. D’autres vont voir un esprit de compétition : celui qui aura la plus belle photo, la meilleure mise en scène et, au contrainte, d’autres verront en lui des occasions professionnelles ou encore des partenariats.

Ce réseau social regroupe tous types d’aspects. Il est possible de s’y plaire mais aussi de vivre une expérience qui ne sera pas satisfaisante. Les partenariats, la jalousie mais aussi la découverte semble être le point d’appuis de ce réseau tant adoré par ses utilisateurs.

Un réseau social controversé

Instagram est le réseau social stéréotypé par excellence. En effet, il représente, au premier coup d’œil un monde parfait où les voyages rythment le quotidien des utilisateurs. Ce réseau où plus d’un milliard de personnes partagent leur vie est marqueur d’une vérité pure et d’un danger réel. À la suite de la vidéo YouTube du Roi des rats sortie le 2 mars 2018, de nombreux témoignages sont sortis sur les dérives du réseau social : perversité, pédophilie et usurpation d’identité en sont les points d’appuis. De jeunes filles, souvent âgées de 10 à 15 ans sont victimes de ces personnes âgées, dans la plupart des cas, de 40 ans. A la découverte de ce côté obscur d’Instagram, une révélation sur ce réseau vient alors à nous : il est révélateur de la société actuelle marquée par des filles qui s’y réfèrent et se complexent, mais aussi par la présence de prédateurs prêt à tout pour combler leur désir. Nous sommes face à un endroit où la jalousie et la concurrence ne cesse de s’accroître et où, malheureusement, la précaution, elle, diminue fortement.

L’apparition des partenariats : un nouveau danger pour les utilisateurs

Depuis l’accroissement des télés réalités, de nouvelles sociétés ont vu le jour.
Shauna Events est la première société E-influenceurs en France qui se concentre essentiellement sur l’image des candidats de télé réalité pour promouvoir un produit afin que ces derniers reçoivent une certaine somme d’argent. Cette dernière varie selon différents critères :
– Le nombre de personnes abonnées
– si la personne passe actuellement dans une émission : elle sera bien plus sollicitée
– du nombre d’achats réalisé avec la réduction émise.

Ces nouvelles techniques de communications permettent à la marque de faire découvrir son produit par le biais d’un candidat et donc, à celui-ci de recevoir de l’argent. Cependant, certains aspects de ces partenariats ne plaisent pas forcément au public. Beaucoup de personnes se font avoir et ne voient pas en réalité, les faits.
Il s’est produit plusieurs problèmes à la suite de ces nouvelles techniques.
Par exemple, on se souvient de Kim Glow, candidate de télé réalité qui a participé aux anges mais aussi aux marseillais, qui avait promu une agence de voyage en expliquant qu’elle l’avait essayée et qu’il ne fallait pas s’inquiéter. Finalement, il s’est avéré que c’était une arnaque et qu’elle s’en était rendue compte bien trop tard.

Ces partenariats ne sont pas forcément une sûreté, il est conseillé à ceux qui sont vraiment intéressés par le produit de se renseigner sur la marque auprès d’internet ou tout simplement auprès de spécialistes.
Ces personnes sont payées et la viabilité de leur discours n’est pas véritable. De nombreux problèmes notamment au niveau d’une marque de thé a d’ailleurs évoqué cette viabilité douteuse : Jessica, candidate des marseillais ne buvait même pas le thé qu’elle présentait : elle faisait tout comme, mais les internautes ont bien vu que ce n’était pas le cas.
Il est alors essentiel d’avoir cette conscience et d’aider les plus jeunes, qui sont les plus touchés puisqu’il est vrai qu’Instagram ne met pas tout en œuvre contre ça..

Un manque de responsabilité 

Au niveau sécurité, Instagram n’est pas au top du domaine. En effet, il est certes possible de signaler un compte sur Instagram s’il vous semble suspect ou s’il vous déplaît, mais en réalité, c’est une pratique mise en place par les concepteurs du réseau mais appliquée par les utilisateurs.

Le gros problème d’Instagram se pose sur cette question de sécurité. Il est peut-être possible de faire supprimer un compte par Instagram seulement s’il regroupe beaucoup de signalements mais si ce dernier ne reçoit un signalement, il a une probabilité de 1% d’être supprimé.
Nous pouvons émettre un exemple pour présenter cet aspect : si justement, une personne de télé réalité signale un compte qui se fait passer pour elle, en prétendant faire gagner des téléphones (autre aspect négatif de ce réseau), alors il va solliciter ses « fans » et obtiendra donc un nombre important de signalement : Instagram va s’en préoccuper.
Or, dans le cas contraire, si c’est une jeune fille, qui n’est pas forcément populaire et qui signale un inconnu qui lui fait avances très étranges, alors elle sera seule à le signaler avec peut-être quelques-unes de ses amies (si elle ose en parler), et la probabilité que le sujet soit traité est plus minime.

On a un vrai souci à ce sujet sur Instagram : en effet, parfois, les utilisateurs douteux se cachent sous des pseudos, sur un compte qui semblent banal pour au final, faire tout leur travail par message privé. C’est-à-dire caché de tous.
Vous êtes vous déjà rendu compte de cet aspect ? Si vous vous mettez à suivre Squeezie, 2ème youtubeur de France sur Instagram avec un nouveau compte, vous risquez de voir des « squeeezie », « natooo », « squeezie. » vous suivre. Une lettre change, un point s’ajoute et cela peut vous tromper et vous faire penser que vous êtes un privilégié, mais au fond, vous êtes en train d’être berné.

Il est alors nécessaire de connaître ces aspects et de savoir qu’Instagram ne représente pas forcément la sûreté et que derrière un réseau social qui semble parfait, se cache de nombreux problèmes.
Maintenant que vous savez toutes ces choses, et que vous êtes renseigné sur le sujet : vous pouvez donc vous rendre sur Instagram pour y voir les côtés positifs. C’est-à-dire découvrir, apprendre, suivre votre star préférée, poster vos talents de photographes. Rendez-vous sur ce monde virtuel mais n’oubliez pas, restez prudent.


Marine Denekre

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.