Interview: Eric Legaud alias MrGalagomusic

A l’occasion de son passage dans une de nos émissions, L’Instant Show, le youtubeur et musicien MrGalagomusic nous a accordé une interview revenant sur son parcours et sa chaîne YouTube, entre rires, décontraction et sincérité.

                                  Eric Legaud dans nos locaux


Bonjour Eric Legaud, alias MrGalagoMusic!

Absolument, bonjour!

Dans un premier temps pourrais-tu te présenter à nos lecteurs et nous décrire la genèse de l’histoire entre toi et la musique?

Ah ouais carrément! (rires)
Je m’appelle Eric, 38 ans, j’ai commencé la musique à 6/7 ans par le piano au conservatoire, puis la guitare vers 15 ans pour faire autre chose que du classique. Puis vers 17/18 ans je me suis dit que je ne savais pas faire grand chose d’autre, je n’étais pas bon du tout dans les études, donc je me suis dit “vas-y je vais faire de la musique”! Et je me suis lancé comme ça. J’ai commencé par donner des cours. J’avais 18 ans quand j’ai donné mes premiers cours et j’ai toujours fait ça… Cours chez les particuliers, à domicile, après dans les écoles de musique, les conservatoires, les écoles privées puis en 2007 je me suis dit qu’il valait mieux que j’ouvre ma propre boite donc du coup Galago Music (son école de musique) s’est ouverte sur Paris dans le 12ème. J’y ai vécu pendant 36 ans… Puis en 2010 ou 2011 j’ai découvert Youtube et j’ai donc ouvert ma chaîne: tu prends une caméra, t’expliques les morceaux, donc je me suis dit: “je vais le faire”! Je savais faire des montages vidéos, il fallait que je me rende utile à ce moment là de ma vie donc si ça pouvait rendre service à quelques personnes je me suis dit “allez”! Et au final ça a rendu service à plus de trois quatre personnes. Comme les gens étaient gentils dans les commentaires, j’ai continué! Donc on arrive sur une chaîne qui fait 60 millions de vues, avec plus de deux cent mille abonnés…

Rebondissons sur ta formation classique au conservatoire: en regardant ce que tu fais aujourd’hui avec tes vidéos, on est assez loin du cliché type de ce parcours. Qu’est ce que le parcours classique t’a donc apporté?

Le parcours classique apporte déjà la technique, une technicité vraiment digitale que tu peux difficilement développer sans prof…On t’apprend aussi à interpréter des pièces, à savoir les jouer: tu joues les notes de quelqu’un d’autre mais il faut que t’arrive toi à raconter une histoire. Il m’a donc apporté cette capacité à pouvoir me mettre à la place des musiciens compositeurs, enfin essayer et la capacité d’interpréter leur musique au mieux dans le style qu’ils ont pensé mais avec ma propre sensibilité. L’interprétation est quelque chose d’assez schizophrène… (rires)
Puis une rigueur de travail aussi. Un cadre, une capacité à pouvoir me démerder et à compter que sur moi.

J’aimerais aussi revenir sur ton audience. Quand on pense à des youtubeurs musicaux, c’est vrai qu’on pense plus à des gens faisant des covers, mais même eux ont du mal à se faire un public, mais toi tu inclues par ailleurs de la pédagogie tout en te mettant en scène. Comment arrives-tu à expliquer cet engoument?

Je crois que j’ai commencé quand c’était le bon moment, il n’y avait pas beaucoup de gens qui faisaient ça dans ces années là, en France en tout cas. Puis en ayant étudié les vidéos des autres , je voyais des trucs et je me disais “non moi j’veux pas faire ça”. Par exemple un truc con au début d’une vidéo: si le mec commence à parler pendant une minute trente sans savoir ce qu’il va jouer, tu te dis “mais je zappe!”. Puis après j’ai développé un personnage aussi qui essaie d’être empathique. J’ai vécu pleins de trucs où je n’avais pas confiance en moi dans ma vie donc j’avais pas envie de mettre les gens en échec; il faut mettre les gens en confiance, psychologie positive! J’ai essayé d’être comme un copain.

Concernant ta chaîne et ton personnage, ceux-ci sont très fédérateurs: tu proposes des tutos, des covers, des défis et des rencontres. Cependant, récemment tu as aussi sorti un livre de méthode pour guitare. Tu nous en dis plus?

Bah oui, j’étais content, c’est les éditions Paul Beusher qui m’ont contacté il y a un an et demi pour savoir si je voulais écrire un guide pour leur catalogue. En sachant que j’allais acheter mes partitions chez eux quand j’étais petit, je me suis dit “whaou la boucle est bouclée”!  C’est la première fois que je bossais vraiment avec quelqu’un en dehors de moi-même, car j’aime bosser seul, et du coup j’ai ouvert cette porte. Ils m’ont laissé complètement libre de faire ce que je voulais, donc ils pensaient que j’allais faire une méthode pour débutant mais non, je me suis dit que j’allais m’adresser aux gens qui regardent mes vidéos et qui donc savent déjà jouer plus ou moins: je voulais donc leur filer des trucs en plus. J’ai complété avec pleins d’infos, des nouvelles manières de jouer, des trucs originaux comme l’harmonie par exemple. Pleins de trucs!

Tu nous as confié aimé bosser seul, ton métier j’imagine que maintenant, c’est tout ça?

Oui, mais sur les Défis Galago par exemple je vais faire appel à d’autres personnes pour proposer aux gens non plus moi en guise de jury des guests que j’inviterai! J’ai contacté Bertignac, Jean-Louis Aubert, Amixem…Je n’ai pas eu les réponses que j’espérais mais je me débrouille, petit à petit je vais essayer d’étoffer, de trouver des “vip” haha. J’avais eu fait une vidéo avec Saian Supa Crew mais ça n’a pas fait beaucoup de vues.

 

Donc les vues, ça compte?

Quand tu fais Youtube depuis 10 ans il y a un moment donné où tu as envie de faire des vues, dans le sens où quand tu passes parfois 20 heures à faire une vidéo et qu’il y a 1000 personnes qui ont regardé, c’est pas très bien. Youtube rapporte un peu de sous donc…Pour mille vues tu gagnes un euro à peu près (merci Eric de nous donner la vérité sur cette estimation) , donc si j’ai bossé 15 heures dessus, voilà!

 

Tu es maintenant avignonnais, nous sommes chez Radio Campus Avignon alors parlons un peu local: pourrais-tu nous partager des lieux musicaux?

Moi je vais aux Passagers du Zinc, la salle a fermé mais ils ont toujours les studios de répétition: je donne mes cours là-bas. Pour écouter de la musique c’est pas génial ici mais t’as le bar Irlandais rue de la République (O’Collin’s Irish Pub) et rue des Teinturiers t’as le Zinzolin. Moi j’aime les performances live, quand y a des musiciens qui jouent.

Aurais-tu des conseils à donner aux gens qui veulent se lancer ou donner un nouveau souffle à leur passion pour la musique?

Jouer avec des gens, à plusieurs, ne pas rester chez eux: c’est ce qui permet déjà d’apprécier la musique différemment. Rencontrer des autres musiciens même si c’est pas le même style musical, c’est ça qui est cool. Si un jazzman rencontre un bluesman et un rockeur, ils vont tous avoir des influences différentes, ils vont partager et se faire découvrir mutuellement des choses. Echangez!

La suite pour toi, tes projets?

Un nouveau pack payant pour les pianistes débutants sut mon site (consultable ici) parce qu’il y a une très forte demande , ma vidéo la plus vue sur Youtube concerne même ce sujet.


Les choix de la fin

RCA: Guitare, piano ou Ukulélé?

Eric: Piano!

– Classique, rock ou blues, funk?

– Blues!

– Musique seul ou à plusieurs?

– A plusieurs!

 

Et pour plus d’Eric Legaud, c’est sur sa chaîne YouTube que ça se passe!

 

Interview mené par Emilie Grasso

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.