Les January Sons, un nouveau souffle folk-rock à découvrir en cette rentrée

Alors que les vacances étaient bien entamées, Radio Campus Avignon s’est réveillée pour dégoter de nouveaux talents musicaux. C’est au Festival de La Licorne, à Lamanon (13), le vendredi 2 août, que nous avons découvert un groupe de folk-rock qui pourrait en intéresser plus d’un. Ce groupe étant depuis peu sous les projecteurs, et leur album n’étant pas encore sorti, nous avons la chance d’avoir pu les interviewer et nous sommes fiers de vous les faire découvrir en avant-première !

Qu’est-ce que les January Sons ?
Jullien, Matthieu et Hervé sont les trois artistes formant le tout nouveau groupe January Sons. Tous auparavant auteurs-compositeurs dans d’autres groupes, il n’a pas été difficile pour eux de produire des sons ensemble.
Leurs inspirations étant assez vagues, ils nous confient se baser parfois sur le style de Neil Young, celui du groupe R.E.M, ainsi que des années 70 et 90. Mais ils nous affirment surtout ajouter beaucoup d’originalité sans réellement avoir de modèles, et cela se comprend lorsqu’on les entend jouer. Ils s’associent à une musique folk parfois rock, avec un côté percussif tribal.
Mais alors, pourquoi ce nom de scène ? “January” est le premier mois de l’année, cela symbolise le renouveau par rapport à leurs anciennes expériences musicales. Ce nom symbolise l’envie de ces trois artistes de faire une musique qu’ils n’ont jamais faite, “sans aucun préjugés, ni aucune attente stylistique”.

Quels artistes se cachent derrière ce nom de scène ?
Comme expliqué, trois artistes ont créé ce groupe. Jullien a 37 ans. Anciennement dans le groupe The Host, il joue à présent de la guitare, de la mandoline ainsi que du clavier. Matthieu, surnommé Bobby, a 34 ans. Auparavant dans le groupe Donna Ashtray, il joue de la guitare, de la batterie et de la basse dans ce nouveau groupe. Enfin, Hervé, a 38 ans. Anciennement auteur-compositeur du groupe Ashbay, il joue de la guitare et du tambour.
Ensemble, ils parviennent à créer de la musique où chacun ne possède pas une seule et unique place. Tous les trois sachant jouer plusieurs instruments, leur rôle sur scène change selon les titres, selon les ambiances. Si ce n’est pas Hervé à la guitare, Matthieu prend le relais et ainsi de suite. Ajoutez à cela le fait qu’ils chantent tous les trois, ce qui nous permet d’entendre différentes intonations toutes aussi envoûtantes les unes des autres.

Un groupe en ébullition
Les January Sons sont nés d’abord avec Jullien et Hervé qui ont dans un premier temps composé des sons pendant un an. “C’était le coup de foudre musical”, nous a raconté Hervé. Puis celui-ci a présenté Matthieu à son premier partenaire musical, et il est venu boucler le trio. Leur premier passage sur scène s’est fait lors de la première partie d’un concert de The Temperance Movement, groupe britannique, à Marseille. Leur deuxième prestation en public s’est faite également en première partie d’un concert, celui de Inspector Cluzo. S’enchaînent alors les concerts, comme aussi pour la première partie d’un concert de Mademoiselle K, avant de viser les festivals. Matthieu nous a raconté qu’ils adoraient composer avec peu d’instruments, car ils ont commencé comme ça. Hervé a ajouté qu’à la base ils avaient été contraint de faire avec le strict minimum au niveau des instruments, car pour les premières parties de concerts il est demandé de ne pas trop encombrer la scène. Puis au final, tout ça a été pour eux “une évidence”, comme l’ont conclu les trois artistes à la fois.

Et maintenant, où peut-on les retrouver ?
Après un bon nombre de passages sur scène, les January Sons sortent leur premier album en automne ! Composé de 9 titres, le groupe précise qu’il y a dans cet album des chansons plus travaillées au niveau musical – avec plus de moyens que sur scène, mais toujours avec le même style. Un clip vidéo devrait sortir également à la même période de l’année.

Vous pouvez également les suivre sur Facebook pour ne rater aucune information sur eux: https://www.facebook.com/januarysons/

Nous remercions January Sons pour nous avoir accordé du temps à l’improviste ce soir-là de festival, et merci pour toutes ces explications !

• Mathilde L.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.