La Roja prend la tête

Le drapeau de l'Espagne et de la FranceEn ce lendemain de défaite, les regrets sont nombreux du côté français. Après une première mi-temps, où la défense a su contenir les offensives espagnoles, et où l’on a procédé en contre à l’image d’un Franck Ribéry très virulent,  le retour aux vestiaires semblait annoncer une deuxième mi-temps plus ouverte. Tel a été le cas, mais ce sont les champions du monde qui multiplièrent les occasions. Hugo LLoris, vigilant sur sa ligne, a permis aux Bleus de rester dans le match. 

 

La 59e minute a été fatale, à la suite de plusieurs contres malheureux, Pedro, très actif durant le match,  pousse le ballon au fond des filets. L’Espagne mène 1-0. La révolte tricolore ne se fait pas attendre, Ribéry servit par Valbuena, fixe et frappe au ras du poteau. Les corners se multiplient, la France revient dans le match, jusqu’à l’expulsion incompréhensible de Paul Pogba, après deux cartons jaunes plus que litigieux.  Malgré les conditions défavorables, les Bleus à 10 vont continuer à pousser et obtenir des occasions, sauvées sur sa ligne par un très bon Victor Valdes.

On retiendra, la belle attitude des joueurs de l’équipe de France malgré la défaite,  avec Franck Ribéry, Paul Pogba, et Raphaël Varane, auteurs de prestations très convaincantes. En revanche, nous pouvons nourrir aujourd’hui des interrogations, sur les titularisations de Jallet – incontestablement pas à niveau, lors de cette rencontre –  de Patrice Evra, bien moins bon que Gaël Clichy, de Yohan Cabaye, moins à l’aise en championnat en ce moment, ainsi que Blaise Matuidi qui déjà, face à la Georgie, semblait être trop usé.

On se donne rendez-vous le 6 septembre 2013, en Géorgie, pour la suite des éliminatoires de la coupe du monde 2014.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *