L’art oratoire n’est pas mort !

12952741_10207570013746757_273558563_o

La semaine dernière, sur le campus Hannah Arendt de l’université d’Avignon, s’est déroulé durant deux jours le concours d’éloquence Hypéride.
Pour la sixième fois consécutive ce concours organisé par l’Association des Étudiants en Droit de l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, avait pour objectif la mise en pratique de la parole en public, tout en montrant ses capacités à s’exprimer, convaincre et émouvoir son auditoire.
Par le biais de joutes verbales, les participants devaient défendre 2 points de vue différents sur un sujet commun aussi saugrenu que comique, et cela devant un jury composé de professeurs ainsi que de professionnels du droit.
Ce concours principalement réservé aux étudiant de droit afin qu’ils s’exercent à la plaidoirie, accueillait cette année 15 candidats, dont 1 étudiant en information et communication, et 3 filles.
Ce concours d’éloquence débuta Mercredi 23 Mai, sur la question “ Faut-il remettre à demain ce que l’on peut faire aujourd’hui ?”. En tout cas ce qui est sur c’est que les candidats eu ne le pouvaient pas ! Par la suite l’auditoire à pu se délecter de sujets tels que : “ être rassasié est-il une faim en soi”, “faut-il laisser Lucie faire ?”. Cette compétition cocasse se poursuivit toute la matinée, pour le plus grand plaisir des spectateurs qui purent assister à 7 affrontements de haut niveau.
Les candidats qui surent se démarquer de leur duel furent directement sélectionnés pour les quarts de finals qui se jouaient le même jour en milieu d’après-midi. Autant dire que la journée n’était pas prête de s’arrêter pour eux.
A 15h30, le concours repris, et l’on entama les quarts de finale.
Le premier duel portait sur le sujet “La solitude est-elle une mauvaise fréquentation ?” s’est vu remporté par Romain Montuori. Les autres candidats qualifiés pour la demi-finale furent : Kevin Gaussen, Emilie Henny, et l’unique étudiant en information-communication Benjamin Blandin.

Les demi-finales et finale quand à elles ont eu lieu le jeudi 24 Mars, mais cette fois elles se sont déroulées dans un amphithéâtre afin d’accueillir plus facilement la foule venue nombreuse.
La tension était à son paroxysme.
Après une brève présentation des candidats et du concours en lui-même, il était temps pour les candidats de se lancer corps et âme dans une lutte acharnée, sous le regard d’un jury composé de professionnels.
Et c’est sur la question “Le marchand de sable vend-il du rêve ?” que les 2 premiers demi-finalistes ( Kevin Gaussen et Emile Henny ) débutèrent la compétition. Suite à la délibération du jury, le vainqueur de cette joute fut Kevin Gaussen.
C’est sous les applaudissements du public pour la performance de la sortante, que commença le second duel.
“ Le romantisme est-il mort ?”, belle question qu’allait devoir défendre nos 2 adversaires : Benjamin Blandin et Romain Montuori.
Le combat fut intense et le jury eu beaucoup de mal à choisir. Par ailleurs, le public aussi pris par au pari, chacun ayant son petit coup de cœur. Comme quoi le romantisme n’était pas mort!
L’heureux vainqueur s’avéra être Romain Montuori.
La finale se promettait d’être fameuse.
Mais pour nous faire patienter et nous faire monter l’eau à la bouche, une petite interlude s’opéra pour le plus grand plaisir des auditeurs. Sur le sujet “l’Histoire est-elle un éternel recommencement”, le gagnant de l’édition 2015 (Foucault Ferraud) ainsi qu’un jeune avocat habitué à ces concours d’éloquence, s’affrontèrent. Cette fois, pas de vainqueur ni de perdant, les deux candidats ne firent cela que pour la beauté du jeu.

Fin de la pause, retour à la réalité, il était grand temps que les finalistes offrent ce que tout le monde attendez une joute infernale. “Le respect est-il mort ?”, bonne question, en tout cas ce qui est sur c’est que les candidats n’y sont pas allé de main morte entre eux.
Apres un échange de haut niveau, un brin de comédie et d’humour, l’heure du verdict arriva.
Ainsi, après deux jours de compétition intense, une vingtaine de plaidoirie de haut niveau, le grand gagnant de ce concours d’éloquence Hypéride 2016, fut Kevin Gaussen ( il faut avouer qu’il nous aura vendu du rêve ).

La remise des prix se fit sous un tonnerre d’applaudissement autant pour le vainqueur, que pour le reste des participants venus se mettre le temps d’un concours dans la peau d’un avocat.
Si vous souhaitez vivre ou revivre en live ces moments de plaidoiries, rendez-vous sur radio campus Avignon qui en partenariat avec l’AED a animé et enregistré la cérémonie !

Pauline Bié, parfaite en tout point.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *