Laurence et Joël : Un duo enchanté, un duo enchanteur !

Laurence et JoelSoit par les cordes vocales de Laurence, soit par les cordes de la guitare de Joël ; le duo n’a cessé de réchauffer le cœur et le corps du public. Celui-ci est venu nombreux malgré le froid en ce samedi 23 février 2013 à la Tache d’encre, où chacun gardera un souvenir de cette soirée magnifique et quelque part, magique.

Alors, vous qui nous lisez, avez-vous déjà mis les pieds dans ce théâtre près de la rue des Teinturiers ? Oui ? Non ? Alors, franchissez le perron ! Cette rue est ancrée dans la mémoire de celui qui s’est rendu à la cité des papes ; et pour cause, elle invite au partage, au voyage et à la communion. Cette rue est en quelque sorte une carte postale, un idéal, un pays sage, elle revêt un caractère reposant ou flamboyant. Elle est à l’image du duo qui, ce samedi-là, a fait tâche et s’est ancré à jamais dans l’âme et dans l’esprit d’un auditoire captivée par la tendresse et la délicatesse d’une formation hors normes.

Hors normes, harmonieux, mélodieux, le couple semble s’affranchir de toutes formes de règles sous nos yeux. Ainsi, la guitare de Joël se convertit tour à tour en percussions, en basse ; elle semble domptée par le touché, le doigté, d’un homme aimant, d’un homme aimé. Aimé par une femme ô combien elle aussi déviante ; et, lorsqu’elle chante, Laurence nous transporte, nous fait franchir les portes de la bossa nova, du swing. Ainsi, ensemble, il montre que la poésie n’est pas morte, mais qu’elle jaillit à qui veut bien en faire son nid.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *