Les Victoires du Cinéma : des choses à dire et à revoir.

 C’est le jeudi 22 mars dernier que s’est achevé la majeure partie de la 8ème édition des Rencontres cinématographiques du Sud. Pour ceux qui nous rejoignent en route sachez que vous pouvez retrouver sur le site de Radio Campus Avignon un article complet sur : qu’est-ce-que sont les Rencontres du Sud ? Ainsi que 2 critiques de films en compétition lors de cette semaine, respectivement, Katie Says Goodbye de Wayne Roberts et Luna de Elsa Diringer. Mais revenons plus précisément sur cette soirée de Victoires du cinéma qui a clôturée la compétition.

 

   Même si l’intitulé semble attractif, il ne faut pas toujours se fier aux apparences, en effet cette soirée n’avait rien d’extraordinaire ou même de prestigieux. Néanmoins, hormis le titre, on ne peut pas dire que l’organisation fasse de la publicité mensongère, car cette cérémonie est bel et bien réservée aux professionnels et exploitants, ce qui explique la perplexité des journalistes à son égard.

   Durant une heure, le maître de cérémonie, Frédéric Perrin, a invité les différents acteurs et partenaires de l’événement à le rejoindre tour à tour sur scène pour des remerciements ainsi qu’un bilan des rencontres. Ses éloges étaient ponctuées de la remise du prix d’honneur et de 2 médailles à des professionnels émérites, avant que lui-même ne se voit décerné l’une de ces médailles par le président de l’association René Kraus. On notera parmi les membres invités sur scène, les étudiants en Master Stratégie du développement culturel qui ont réalisé durant cette semaine de rencontres une enquête sociologique.

  Pour rendre justice au mot « Victoires », la salle a également assisté à deux remises de prix. Le prix de l’orchidée a tout d’abord été décerné par un jury composé d’étudiants (de licence) de l’Université d’Avignon, pour soutenir les Masters. C’est donc Une année polaire, le docu-fiction de Samuel Collardey qui a été primé par Lucile Jean, Marie Lemoine, Pierre Nicolas, Clémence Doux, Florentin Groh et Clara Féroukh.

5831698.jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxx

  La deuxième remise de prix, plus traditionnelle, s’est faite avec les membres du jury des Montreurs d’Images, dont cette année : Christine Beauchemin-Flot, Isabelle Pointes, Barbara Schweyer, Arnaud Vialle sous la présidence de Pierre de Gardebosc. A été récompensé par leur soins Katie Says Goodbye de Wayne Roberts.

  Une décision saluée par le jury de l’Orchidée qui « a longtemps hésité entre ces deux films » et a finalement primé Une année polaire, en espérant tout de même un prix pour Katie Says Goodbye, comme nous le confiait un des membres du jury lors d’une interview dans l’émission Rencontres du Sud de RCA. Une émission présentée par Lola Sudreau, rediffusée mardi 27 mars de 21h à 23h et disponible sur Mixcloud.

small_3246fafcecab644052358520cf2719e1-a3-affisch_ksg-page-001

  En somme, une cérémonie relativement rapide qui s’est déroulée sous l’œil attentif du président d’honneur Claude Damianthe et de ses discours qualifiés « d’interminables » par ses confrères. Un semblant de déjà vu flotte dans l’assemblée, erreur facilement pardonnable, car encore une fois, une cérémonie privée placée cette année sous le signe de la « complicité » n’est pas faite pour toucher un large public.

  Et c’est ainsi que s’achève la 8ème édition des Rencontres du Sud pour l’équipe presse de Radio Campus, composée cette année de Julia Pataillot, Léa Ronget et Marie Bertrand, avec le soutien de Diane Guédon, Lola Sudreau et sous la supervision de Florentin Groh.

  Alors ces Victoires du cinéma ? Une jolie « private joke » qui ne nous empêchera pas de revenir avec le sourire pour la prochaine édition.

Marie BERTRAND

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *