L’esprit zéro déchet

Nous l’entendons et le voyons partout : notre planète souffre. L’environnement se dégrade et nous jouons un rôle essentiel dans sa survie. Chacun à sa manière peut aider à restaurer un équilibre, contribuer pour faire changer les choses, et pourquoi pas avec plaisir. 

Pixabay.com – “No waste, plastic free”

L’objectif est de vous – lecteurs, et surtout étudiants – sensibiliser pour vous donner un aperçu de petites habitudes que vous pouvez mettre facilement en place. Les idées proposées s’appliquent au quotidien, mais vous pouvez les adapter et les utiliser pour des occasions spéciales : anniversaires, Noël… ou juste pour le plaisir d’offrir ! C’est une manière de permettre à tout le monde de contribuer pour faire changer les choses. Même à petite échelle, un geste compte. L’esprit zéro-déchet est meilleur pour vous (corps, santé), pour la planète et parfois aussi économiquement (on peut voir cela comme un investissement mais aussi pour aider les petits commerces ou enseignes ayant cette éthique). 

En se tournant vers des producteurs locaux, nous favorisons l’économie de nos villages et villes. Le prix peut être plus élevé mais c’est un gage de qualité. Les petits commerçants et artisans proposent de nombreux produits, avec un savoir faire et une provenance locale. Ces produits feraient de beaux cadeaux que chacun pourrait savourer.

Brut. “Comment faire son propre baume à lèvres zéro déchet ?” | Lien: https://www.youtube.com/watch?v=Rxgjs8_F3BA

Le “fait maison” est également une excellente idée. En plus d’occuper votre temps et de développer votre créativité, le résultat devient une source d’auto-satisfaction. Vous pouvez vous faire des petits stocks et les utiliser dans le temps ou encore offrir vos productions quelles qu’elles soient. Non seulement cela revient moins cher sur la durée, car offrir est souvent synonyme d’acheter (donc le porte monnaie en prend un coup). Mais n’oublions pas que, faire soi-même a un caractère un peu rare, cela se perd un peu, et pourtant il développe différentes compétences, en plus d’être une source de tranquillité qui peut diminuer le stress. Le but aussi est de choisir des produits sains, naturels, bio, et de limiter le plastique avec le commerce de masse. En bref, le principe de DIY (Do It Yourself* = fais le toi-même) est positif pour tout le monde : agréable à faire, à utiliser et à partager. 

La tendance “d’offrir pour offrir” relève d’une sorte d’éducation commune, dictât de la bonne conduite et politesse. Il s’agit d’une sorte d’obligation morale que nous avons acquise dès notre plus jeune âge. Si vous avez l’intention d’offrir quelque chose à quelqu’un, pensez avant tout au partage, à faire plaisir. Pour cela, deux mots clés : utilité et besoin. Essayez de trouver un objet utile et qui servira à votre famille ou à vos amis. 

Si chacun commence à prendre des initiatives dès maintenant, c’est un bonus pour la planète. Et de cette manière vous pouvez sensibiliser votre entourage dans le futur et développer des résolutions meilleures pour l’environnement et pour vous-même. 

Adopter la pensée zéro-déchet, limitation du plastique : 

  • utilité, besoin et praticité 
  • plaisir d’offrir, plaisir de faire soi-même 
  • regarder la composition des produits alimentaires, cosmétiques… 
  • trouver des alternatives plus écologiques, qui ont un impact réduit sur l’environnement 
  • privilégier des produits sans plastique ou fait à partir de matières recyclées 

Il existe de nombreuses alternatives et objets de consommation (gourdes en inox, brosse à dent en bambou…) qui tendent vers, ou sont, zéro-déchet. Voici quatre marques et/ou boutiques engagées pour la planète, proposant des produits avec cette éthique zéro-déchet et dont certaines reversent un pourcentage à des associations, valorisant des causes importantes pour la planète. Ici nous en retrouvons quatre mais il en existe bien sûr d’autres très bien.

Tout d’abord, l’adresse Le Petit Potsitué dans le centre d’Avignon (10 place de la Principale). C’est une épicerie fine et un magasin zéro-déchet. Ils proposent une large gamme de produits et aliments bio, made in France, sans plastique, meilleurs pour la planète et votre santé. Et les vendeurs sont d’une grande gentillesse et de bon conseil, ce qui n’est pas négligeable. A quinze minutes de l’Université, l’idéal pour tous les étudiants !

Leur Facebook : https://fr-fr.facebook.com/LePetitPot.Avignon

Leur Instagram : @lepetitpot.avignon

Ensuite, depuis 2018 : Leaves and Clouds est la boutique en ligne créée par la Youtubeuse Marie Lopez (connue aussi sous le pseudo “Enjoypheonix”) où elle propose une gamme de produits zéro-déchet. Le site, section zéro-déchet : https://leavesandclouds.fr/categorie-produit/zero-dechet/ 

Lush, marque connue de tous, a toujours défendu et exprimé son engagement pour le bien-être des animaux, l’utilisation des plantes et le recyclage. Ils proposent des emballages en tissu (foulards réutilisables coûtant 5 euros, soit deux cadeaux en un) et les contenants de leurs produits sont souvent fait à partir de matières recyclées qu’ils récupèrent. Voici une illustration montrant les valeurs et l’éthique de la marque. Il y a un magasin Lush, 23 Rue de la République, dans le Centre d’Avignon.

Capture d’écran du site de Lush France | Lien : https://fr.lush.com/

Pour finir, 4Ocean. Cette “marque”, ou plutôt initiative vient de deux amis américains, Andrew Cooper et Alex Schulze. Elle a vu le jour en janvier 2017. Suite à un voyage à Bali, les deux amis ont découvert une masse de plastique sur les plages et dans les océans. L’idée leur est venue de là : pêcher et récupérer le plastique des océans et des plages en échange d’une rémunération. Aujourd’hui, 4Ocean est la plus grande compagnie de nettoyage des océans et ils ont débarrassé les océans de presque mille tonnes de plastique. Pour financer leur compagnie et engendrer une rémunération, les deux entrepreneurs ont créé les “4Ocean bracelets”, 100 % fait à partir de produits recyclés. La cause est grande et l’idée est avant tout une aventure environnementale et humaine. Leur site : https://4ocean.com/

Photo Instagram « Poussepousseoff »

Personne n’est parfait, la route vers la réduction du plastique où une consommation zéro-déchet peut-être un peu longue et complexe car le processus se fait par une modification de ses pratiques de consommation et par un changement d’habitudes quotidiennes. Mais n’oubliez pas qu’il s’agit de gestes individuels et/ou collectifs, pour une cause universelle. Petit clin d’œil à l’article de Mathilde LELONG, sur le moteur de recherche Ecosia : http://radiocampusavignon.fr/des-gestes-individuels-pour-une-cause-universelle/ qui participe à ces valeurs environnementales exprimées tout au long de cet article.

– Youna B.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.