L’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse met à l’honneur le Festival d’Avignon

Ce lundi 22 Mai, Olivier Py tenait une conférence à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse à propos de la programmation de la 71ème édition du célèbre festival d’Avignon, plus grande manifestation de théâtre et de spectacle vivant au monde que nous avons la chance d’accueillir dans notre belle cité papale. Radio Campus Avignon y était, voici ce qui vous attend. 

prog

Affiche de la 71ème édtion du Festival d’Avignon par Ronan Barrot

La foule se presse dans l’amphithéâtre At02 pour venir écouter le premier comédien à la direction du festival depuis son créateur Jean Vilar. Pour sa 4ème participation, Olivier Py veut mettre à l’honneur l’Afrique, les femmes et la diversité culturelle. La culture étrangère, sera omniprésente et sous le feu des projecteurs. Pour donner des chiffres, 9 pays seront mis à l’honneur. Ce mélange est déjà visible en ce moment, notamment avec des expositions de sculptures et autres œuvres d’arts en face du Palais des Papes. C’est aussi le but du festival de s’ouvrir à la culture et de respecter une certaine parité puisqu’il doit contenir un pourcentage précis : 50% de pièces françaises et 50% étrangères. Ce qui n’est pas  pour nous déplaire. En revanche, certaines représentations ne seront pas sous titrées alors pensez à travailler votre anglais !

C’est Antigone de Sophocle mis en scène par le japonais Satoshi Miyagi qui ouvrira le bal. Olivier Py a assuré lors de la conférence n’avoir jamais vu une lecture aussi pure et décalée de la pièce du fait de son essence occidentale lue par la culture orientale et donnant lieu à une construction scénique tout à fait inédite. Une belle illustration des thèmes centraux de cette édition : la condition des femmes, le mélange des cultures et la violence symbolique. Il s’agit ici d’un véritable défi pour cette 71ème édition après le triomphe de la Comédie Française et d’Ivo Van Hove avec Les Damnés lors de la 70ème édition

L’Afrique est à l’honneur dans des pièces chorégraphiées : cette édition verra se produire entre autre Kalkuta Republik de Serge Aimé Koulibaly, Femme Noire d’Angélique Kidjo, The Last King Of Kakfontein et Basokin avec Les Basongye de Kinshasa. Les quatre pièces interrogent le plus souvent la condition des femmes en Afrique, la violence omniprésente, le tout dans une optique provocante portée par la douceur de la danse. De beaux paradoxes à découvrir très vite.

La question de l’identité culturelle soulevée dans ces pièces africaines est également au centre de la pièce Saigon de Caroline N’guyen qui raconte le dilemme des jeunes vietnamiens traversés par les blessures causées par l’indépendance du Vietnam en 1954 : une pièce polyphonique et communautaire. Les problématiques propres à chaque peuple sont largement abordées allant même jusqu’à traiter la question brûlante des migrants avec Bordeline de Guy Cassiers. La question de la place des peuples dans l’Europe est également interrogée dans les deux pièces du Birgit Ensemble Dans les ruines d’Athènes et Memories of Sarajevo qui traitent toutes deux de la reconstruction après l’effondrement. Olivier Py présentera quant à lui une population qu’il connait bien : Les Parisiens

Comme dit précédemment, les femmes sont au cœur de la réflexion engagée par Olivier Py et son équipe cette année. Fait inédit, 37% des metteurs en scène sont des femmes et les pièces proposées abordent largement les thèmes du féminisme et de la condition des femmes dans la société actuelle. Outre Femme Noire, il sera proposé une pièce de Jean Genet, Les Bonnes, adaptée selon un point de vue féministe par Katie Mitchell. Christiane Taubira viendra également ajouter sa touche en proposant un feuilleton théâtral à propos de son sujet de prédilection : la politique.

Rappelons que le festival d’Avignon est connu pour ses extravagances donc ne vous inquiétez cher peuple avignonnais vous aurez droit à vos gens tout nus dans Bestie di Scena spectacle de danse mis en scène par Emma Dante. Le spectacle jeune public n’est pas en reste avec 5 pièces proposées.

Le Festival d’Avignon c’est du 6 au 26 juillet : pour plus d’infos rendez vous sur leur site internet et n’oubliez pas de suivre la team Radio Campus Avignon !

Alexis Chareyre et Marie Pradayrol

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.