Point cinéma: le féminisme à l’affiche

Le scénario du bad-boy dont tout le monde craque ? L’histoire d’un homme qui n’avait peur de rien ? La vie d’un homme d’affaires riche et insouciant ? Du vu et revu dans les salles de projection. Mais 2018 semble avoir ouvert une nouvelle porte au cinéma, laissant place à des visions différentes du statut féminin… Alors, que nous réserve 2019 cinématographiquement ?

L’ascension du féminisme au cinéma

En 2018, les femmes ont été mise en avant en masse avec Ocean’s 8 qui regroupe huit femmes en personnages principaux. Sans violence, sans explosion et sans sexe, Ocean’s 8 compense tout ce qui faisait le succès d’un film viril par un pitch séduisant, une mise en scène énergique et un incroyable casting féminin talentueux.

L’image de la force féminine

Le 2 janvier 2019, Une femme d’exception est sorti sur les grands écrans. Ce film est centré sur le personnage de Ruth Bader Ginsburg, jeune avocate et jeune mère qui cherche à rejoindre un cabinet juridique prêt à l’accepter, elle, une femme. Lorsqu’elle accepte une affaire fiscale avec son mari, c’est une illumination qui se fait en elle. Elle, femme avocate, est capable de changer le regard de la justice sur la discrimination fondée sur le sexe. Un film tiré d’une histoire vraie qui raconte le combat des femmes au XXe siècle pour défendre leur image aux yeux du monde, situation encore trop présente dans la société actuelle. Cette réalisation promet un fort taux de “women’s power”.

L’image de la femme améliorée dans le monde fantastique

Si on a l’habitude de voir des super-héros masculins, c’est un personnage féminin qui s’invite sur les écrans de cinéma grâce à The Walt Disney Company France. Le 6 mars 2019 est sorti le film Captain Marvel. Captain Marvel est ici jouée par Brie Larson, actrice qui a remporté, entre autres, l’Oscar de la meilleure actrice en 2016 pour son rôle dans le film dramatique Room. Ce long-métrage raconte l’histoire de Carol Danvers, qui deviendra l’une des super-héroïnes les plus puissantes de l’univers face à une guerre galactique qui menacera la Terre.

La femme d’un point de vue historique

La favorite, film sorti le 6 février 2019, raconte l’histoire d’une servante, Abigail Hill, au XVIIIe en Angleterre. On découvre au long du film une amitié naissante entre une femme voulant renouer avec ses liens aristocrates, ainsi que les conditions de vie des femmes de l’époque, en illustrant chaque classes sociales. C’est la même chose avec Marie Stuart, Reine d’Ecosse qui est sorti le 27 février 2019, racontant l’histoire de l’épouse du Roi. Elle se retrouve veuve à 18 ans et refuse de se remarier malgré la tradition. Au lieu de ça, elle repart en Écosse, son pays natal, réclamer le
trône qui lui revient de droit. Mais la poigne d’Élisabeth Iʳᵉ s’étend aussi bien sur l’Angleterre que l’Écosse.

Le cinéma n’a donc pas fini de sortir des films représentant des figures féminines fortes et dénudées de clichés. Cette année semble riche en féminisme, de quoi redorer l’image des femmes et en mettre plein les yeux au public féminin de toutes les générations. Bien évidemment, des films plus “courants” présentant des jeunes adolescentes à la recherche du grand amour sont toujours présents, comme avec le tome 1 d’After qui sort le 12 avril aux États-Unis, mais il en faut pour tous les goûts, et le pouvoir féminin sort le grand jeu malgré cela. Espérons que cela ne soit que le début…

Mathilde Lelong

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.