Portrait de Emilie Honnart (administratrice à l’AJMI)

Après notre rencontre de Ralph Alessi à la Manutention il y a quelques semaines, aujourd’hui nous avons décidé de rencontrer Emilie, administratrice à l’AJMI. Sébastien, avant la rencontre me rappelait qu’il avait passé une agréable « première fois » lors de la Jazz Story, la veille. En effet, le club est investi à la fois aux contacts d’artistes confirmés mais aussi auprès d’artistes émergents lors de différents temps forts : jams sessions, jazz story, master class, etc.

Lorsque nous rentrons à l’AJMI pour la première fois de la semaine,  nous savons que la personne qui va se prêter à l’exercice du jour est disponible et arborera un agréable sourire. La chargée d’administration et de production de l’association nous reçoit alors au moment où l’on se rappelle que ce club a signé une convention avec l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse dans le cadre du « Patch Culture ». Avant l’entretien, Emilie nous donne des éléments incisifs que nous écoutons avec attention.
Nous lui annonçons néanmoins que “pour le portrait de spectateur, nous comptons parler de son implication, ses attentes, ses conseils vis à vis de son rôle ; un rôle de l’ombre au combien essentiel pour huiler les mécaniques d’un club …”. Dynamisé par le thé que nous échangeons 5 minutes, nous nous lançons alors dans l’entretien; prêts nous le sommes, elle aussi ; et vous ?

Ø  Comment se déroule la transmission avec Anne Marie, ta prédécesseur ? 

L’AJMI s’est institutionnalisée en 1995, Anne-Marie était à la com’, se fut la première salariée et elle a enchainé tous les métiers (billetterie, actions culturelles, production, comptabilité, administration, etc.). En obtenant le label SMAC, elle a permis à l’AJMI un haut niveau de financement. Moi, je suis arrivée en 2013, au moment où l ‘AJMI avait récupéré son conventionnement jusqu’en 2015, mon challenge est de le poursuivre jusqu’en 2018 (sur la base d’une convention triennale).

Ø  Quel est ton implication, sont tes attentes et tes projets au sein du projet associatif ?

J’ai une fiche de poste à respecter (gestion financière de la structure essentiellement). Mon objectif est la gestion financière du club pour les 3 ans à venir, la production et l’accueil des artistes. Pierre (directeur artistique) coordonne la réflexion du club par rapport à la Manutention, son territoire, à son développement vis à vis des clubs de France, l’ONJ, l’AJC ; un projet européen (programmation, Têtes de Jazz, JazzaHead). Dans ce contexte, l’AJC prend en charge les frais de transport, les frais généraux de tournées. Moi, je m’attache à financièrement développer et structurer ces projets. A défaut d’argent par moment on essaye de trouver des solutions qui passent par des idées via la mutualisation de moyens, par exemple. Les budgets publics étant amoindris, on tente de trouver des solutions, la richesse de cette structure est que tu peux tout tester.

Ø  Quels sont tes expertises et tes conseils vis à vis des étudiants intéressés par le métier ? 

Il est important de se référer aux conventions collectives pour payer tout le monde, et en plus de l’aspect financier, il faut suivre la législation sociale et juridique ; il y a une formation tout au long de la vie. Il y a un historique, un travail reconnu ; on a une liberté incroyable de créer, on se rend compte que l’on peut tout tester. Par exemple, lié à un manque de moyen financier, on propose désormais des « jazz social club » avec des vignerons du Collectif de la Nouvelle Lune. Eux proposent de faire découvrir leurs vins (bio-dynamiques) avec un artiste en concert le lendemain qui propose une playlist qui le caractérise, la première opération a été réussie.   

De plus, je conseille de faire des stages le plus tôt et le plus régulièrement possible : 70 % de l’avenir professionnel passe par le réseau, les relations, les comportements. Tout va plus vite lorsque l’on sait à qui s’adresser. Il faudrait faire des stages partout : de l’administration aux groupes locaux. Le travail vient plus facilement ensuite. Ce réseau sert aussi de conseils. En confrontant ce réseau, tu peux en tirer bénéfice.

Emilie Honnart © Dominique Héraud

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *