Rencontre avec Mosca Verde de Harlem Funk Trotters

« HarleHarlem Funk Trotters», ce nom ne vous dit peut être rien et pourtant ce groupe originaire d’Avignon écume les bars et salles de concerts depuis déjà 7 ans distillant des galettes funk, Reggae, Soul, Black Music, électro et Hip Hop… Un délice pour les amoureux de musiques alternatives. Rencontre avec Mosca Verde membre du groupe Harlem Funk Trotters, Spitbastards mais aussi artiste solo depuis peu.

Le personnage Mosca Verde existe depuis maintenant 2 ans. Comment cette aventure a-t-elle commencée ?

Le projet Mosca Verde part avant tout d’un délire. Il y a quelques années nous voulions créer un Myspace pour notre groupe Harlem Funk Trotters. Mais à l’époque, nous ne maitrisions pas les techniques nécessaires à sa réalisation. J’ai donc créé un Myspace personnel sous le nom de Green Fly pour m’entrainer à gérer celui de Harlem par la suite. Progressivement j’y ai intégré des productions, des remix et des Mash Up personnels qui très vite ont eu de bons commentaires. Ainsi, mon Myspace expérimental est resté et a pris une tournure plus hispanique en adéquation avec la musique que je fais qui est principalement influencée par le Baile Funk, Tropical Bass le Kuduro… Green Fly est donc devenu Mosca Verde.

Tu fais aussi parti depuis 7 ans du groupe Harlem Funk Trotters. Comment ce projet s’est-il monté ?

A la base nous étions 4 amis passionnés de musique qui avaient ras le bol de voir que la majorité des soirées avignonnaises proposaient une programmation musicale uniquement centrée sur les hits commerciaux du moment. C’est ainsi que nous avons décidé de créer Harlem Funk Trotters. Un groupe de collectionneurs de vinyles qui désirait partager sa passion de la musique Soul, Funk,  Reggae,  à travers l’organisation de soirées centrées sur ces styles musicaux…  Notre première soirée se déroula du coté de Châteauneuf de Gadagne. Grâce au bouche à oreille et quelques flyers distribués à la hâte, nous avions réussi à attirer prés de 180 personnes. Ce qui pour nous à l’époque était un succès. Nous avons ainsi continué l’aventure au sein de la ville d’Avignon et de Marseille. Petit à petit nous avons grossi et organisé des soirées de plus en plus importantes. Nous avons ainsi fait de nombreuses soirées au Palais Royal à Avignon et dans d’autres lieux. Des soirées qui ont attiré jusqu’à 400 personnes et qui étaient dans la majorité des cas de beaux succès. Au plus fort de notre popularité nous étions 6 au sein du Groupe Harlem Funk Trotters. Néanmoins nous ne sommes jamais donnés les moyens pour grandir et s’exporter hors de la région. Chacun d’entre nous avait des obligations personnelles et familiales. Ce qui nous empêcha de nous consacrer totalement à ce projet qui pourtant avait de quoi réussir. Cependant notre notoriété locale reste importante et nous nous en félicitons.

Tu es donc un collectionneur de Vinyle. Comment vis-tu cette passion ?

Ma passion pour les vinyles n’est pas toute jeune. A une époque, et ce pendant prés de 10 ans, je me rendais une à deux fois par an à Londres pour dénicher et acheter des vinyles. Des que je partais en voyage j’en profitais pour en ramener. C’était une vraie passion qui me procurait beaucoup de plaisir et de fierté mais qui aussi me coutait énormément d’argent. Désormais, je ne collectionne plus les vinyles. Mon projet Mosca Verde est basé sur le numérique. Je travaille désormais sur des softwares comme Ableton et mixe avec un contrôleur et un pc. Ceci est beaucoup plus pratique pour moi.Mosca Verde

Quelles sont les influences du groupe Harlem Funk Trotters ? Et quelles sont tes idoles ?

Les influences de Harlem Funk Trotters tournent autour de toutes les musiques Black des années 60-70  et de vieux Hip Hop des années 90 avec Black Moon, Run DMC… En ce qui concerne mes idoles, il est difficile d’en définir précisément. Elles varient avec le temps. A l’époque où Harlem Funk Trotters était très actif j’étais fasciné par Bernard Purdie. Ce mec était un véritable génie !

Des projets futurs ?

J’ai depuis peu arrêté de mixer pour Harlem Funk Trotters. Je fais  toujours partie de ce collectif mais j’ai évolué musicalement et il est difficile pour moi de revenir à mes origines et de ne mixer que des vieux son Soul Funk même si je les apprécie toujours. Désormais  je me concentre sur mon projet personnel Mosca Verde et sur le projet Spitbastards que je réalise en collaboration avec Docteur Crook. J’ai aussi tout récemment sorti un Ep intitulé Sacre Bass sur le label Argentin Subklub. D’autre part, je travaille depuis quelques temps sur la BO du film Akira. Mon objectif serait de tourner à la sauce Mosca Verde cette bande son issue d’un film qui m’a profondément marqué. Mais ceci n’est pas encore fini. A suivre…

Des soirées de prévues ?

Plusieurs dates sont programmées effectivement. Tout d’abord, le vendredi 10 septembre au Palais Royal à Avignon où je participe avec mes amis de Harlem Funk Trotters à l’organisation de la soirée Let’s Boogaloo. Nous aurons l’honneur d’être accompagnés de Jazzman Gerald, de Nick RecorDdkicks et de Selecter The Punisher. Des artistes que nous aimons énormément. Par la suite, j’enchaine sur plusieurs soirées à Paris. L’une au Glazart, l’autre à la Bellevilloise.

Infos :

Prochaine Nuit Rouge le 13 Novembre/ Fin d’année agitée du coté du Spartacus à Aix en ProvenceDave Clarke, Dubfire, Moonbeam, Ellen Allien, Sven Väth Marc Houle et Magda/ Le festival Crions Z’Ensemble peut être contraint à quitter Bedoin? /Danton Eeprom en live le 2 octobre au Palais Royal à Avignon /Caribou sortirat très prochainement un double album live/ Lilly Wood & the Prick en concert le 22 octobre au Cargot de Nuit à Arles.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.